Elvi­ra Vodia­no­va, Lati­fa à mes pieds

De temps en temps, les visi­teurs assi­dus de la Bauge le savent, le San­glier se per­met quelques ins­tants de plai­sir en jetant son dévo­lu sur des textes à carac­tère plus ou moins ouver­te­ment por­no­gra­phiques, sans la moindre voca­tion lit­té­raire, content de faire vivre aux lec­teurs de nom­breux ins­tants chan­tilly. C’est ce qui m’est arri­vé tout récem­ment quand j’ai exca­vé, des fonds sombres de ma liseuse Kindle, un texte que j’a­vais ache­té il y a plu­sieurs mois comme en pas­sant, séduit par la cou­ver­ture et un sous-titre des plus hila­rants : Lati­fa à mes pieds – Une beu­rette lubri­fiée, le tout signé Elvi­ra Vodia­no­va, une autrice avec à son actif des titres aus­si ouver­te­ment évo­ca­teurs – pour ne pas dire expli­cites – que Ter­rains glis­sants & trous à four­rer ou encore Bes­tiales, Buc­cales, Annales.

L’in­trigue, on s’en doute, est assez som­maire, tout juste construit pour faire le tour des points culmi­nants de toute pro­duc­tion por­no qui se res­pecte : Fel­la­tions, péné­tra­tions, sodos, avec comme pas­sage obli­gé une virée en tri­ba­die avec force léchages de moule et frot­tages de chatte. Bref, un scé­nar des plus clas­siques pour vidéo lamb­da You­porn et al.

Et puis, sur­prise, il n’y a pas que « ça ». L’au­trice m’a véri­ta­ble­ment sur­pris quand j’ai vécu, avec la pro­ta­go­niste res­tée seule après une par­tie de jambes en l’air, le désar­roi de la femme aban­don­née après l’or­gasme du mec qui, s’il aime la baise et ne peut se sous­traire aux appels de la libi­do, n’a rien à faire de l’être humain qui se bouge sous lui, qu’il arrive même par­fois à faire fré­mir, et qui, fina­le­ment, lui importe si peu. J’ai très rare­ment – et c’est dire avec le nombre de textes éro­ti­co-por­no­gra­phiques que je dévore presque quo­ti­dien­ne­ment – vu un trai­te­ment aus­si per­ti­nent de l’homme post-orgas­mique, confron­té à une libi­do post-coï­tale qui frôle la flat­line des arrêts car­diaques. Ce mec qui sou­dain – comme si, en se vidant les couilles, il s’é­tait au même ins­tant vidé de toute com­pas­sion humaine – a honte de soi et n’as­pire plus qu’à rega­gner son foyer et sa légi­time afin d’ou­blier aus­si vite et aus­si tota­le­ment que pos­sible son ren­dez-vous avec une part d’hé­ri­tage qui pour­tant sur­git si régu­liè­re­ment d’entre ses cuisses pour prendre le contrôle.

À lire :
Confinement impudique

La lec­ture de ce texte fina­le­ment pas si petit que ça m’a donc valu une sur­prise aus­si belle qu’i­nat­ten­du, et c’est assez pour le recom­man­der – si tou­te­fois ce genre de textes te convient un tant soit peu, lec­teur ché­ri, lec­trice ado­rée ! Et ceci sans évo­quer le plai­sir de deve­nir, pen­dant une petite cen­taine de pages, le com­plice des nom­breuses gali­pettes de la pro­ta­go­niste. Com­plice libé­ré, ce qui plus est, du besoin de tou­jours réflé­chir et de jus­ti­fier envers qui­conque les émo­tions nées à tra­vers une lec­ture fina­le­ment très – innocente.

C’est à mon plus grand désar­roi que je viens d’ap­prendre, à l’ins­tant de ter­mi­ner cet article, que le texte en ques­tion – ain­si que la presque tota­li­té des nom­breux autres textes de l’au­trice – a été reti­ré de la vente. Suite à quelle déci­sion prise à quel niveau ? Je n’en ai aucune idée, et j’es­père qu’on les ver­ra réap­pa­raître un de ces jours. En atten­dant, je regrette de ne pas être en mesure de vous poin­ter vers un endroit où le lec­teur séduit par mes réflexions pour­rait faire le plein d’un éro­tisme tota­le­ment décom­plexé qui n’a pas honte de dire son nom et de (faire) balan­cer la sauce. En atten­dant de les voir réap­pa­raître, je pro­fite de celui qui se trouve dans ma liseuse pour en extraire une liste des textes de l’au­trice. Atten­tion à ne pas baver sur le clavier ;-)

Elvira Vodianova, Quelques titres
Liste des titres de l’au­trice Elvi­ra Vodia­no­va telle qu’elle appa­raît dans l’é­di­tion Kindle de Latifa.

Cette si sou­daine dis­pa­ri­tion me rap­pelle d’ailleurs un cas sem­blable, celui de Bar­ba­ra Shum­way, autrice amé­ri­caine dont j’ai fait entrer plu­sieurs titres dans la Bauge – pas tou­jours si – lit­té­raire et dont la plu­part des textes a tout sim­ple­ment dis­pa­ru des cata­logues de ses édi­teurs res­pec­tifs. Dommage !

Elvira Vodianova, Latifa à mes pieds

Elvi­ra Vodia­no­va
Lati­fa à mes pieds
Édi­tions Aphro­di­sie
ASIN : B06Y2DTM1M