Quand Char­lie lit…

Je suis sûr que celles et ceux qui fré­quentent la Bauge auront déjà enten­du par­ler de la mythique Char­lie, une femme qui s’est taillée une répu­ta­tion d’en­fer en tant que per­for­meuse éro­tique, cam­girl, actrice et – férue de lit­té­ra­ture. Si ces acti­vi­tés-là ont toutes du mérite et sont dignes du plus grand inté­rêt – il suf­fit de faire un pas­sage en vitesse sur son site pour s’en convaincre – c’est pour­tant cette der­nière qua­li­té qui aujourd’­hui m’a­mène à lui consa­crer un article. Parce qu’elle a dai­gné prê­ter sa voix à ma Chloé – fli­quette ripoux de son état – pour par­ler de mon texte Confi­ne­ment impu­dique dans un de ses pod­casts éro­tiques.

Les podcasts érotiques de Charlie
Les pod­casts éro­tiques de Char­lie

Je dois avouer que je n’ai jamais été un grand ama­teur de la voix humaine. L’o­pé­ra ? Très peu pour moi – au moins avant d’a­voir décou­vert Mon­te­ver­di. Les audio­books ? Je dois être un des der­niers à ne pas en avoir dans sa voi­ture pour me dis­traire dans les bou­chons. Et les pod­casts ? Et ben, il n’y en a stric­te­ment aucun dans mes marques-pages. Et puis arri­va Char­lie qui sut insuf­fler, à tra­vers sa seule voix, une vie à ma créa­ture que j’é­tais loin, très loin, de seule­ment ima­gi­ner. Et puis, ayant été pla­cé devant le fait accom­pli, je dois vous dire que ça m’a fait quelque chose. Vous ima­gi­nez que j’ai aus­si­tôt fon­cé vers son site afin de voir quels sont les autres textes qui ont eu l’heur de plaire à Char­lie, et je n’ai pas été déçu ! On peut même dire qu’elle s’est consti­tué un beau stock depuis ses débuts de pod­cas­teuse, des débuts qui ne datent pas pré­ci­sé­ment d’hier, le pre­mier ayant été mis en ligne il y a de cela presque trois ans. On y trouve, entre autres, et cette liste est loin d’être com­plète : Théo Kos­ma, Anne Bert, Carl Royer, Jean-Bap­tiste Mes­sier, Miss Kat, Léa Rivière, Nadine Mon­fils, Marys­sa Rachel, Julie-Anne de Sée – autant dire un grand nombre de celles et de ceux que vous ris­quez de croi­ser dans les colonnes de la Bauge et qui ont dans une bonne mesure contri­bué à faire de la lit­té­ra­ture éro­tique un incon­tour­nable de ces pre­mières décen­nies de la troi­sième mil­lé­naire. Rien qu’à ima­gi­ner Anne Bert, quelques jours seule­ment avant sa mort, bran­chée sur la voix suave de Char­lie pour entendre celle-ci don­ner son inter­pré­ta­tion vibrante d’un des textes cultes de l’é­ro­tisme lit­té­raire, Perle, cela me donne le fris­son. Un hom­mage à Anne qui est en même temps le témoi­gnage de la pro­fonde huma­ni­té de celle qui prête sa voix à tant d’autres qui se sont bor­nés à lui four­nir les paroles d’une per­for­mance qui n’est pas près de trou­ver son pareil.

Mais au lieu de me lire, vous feriez mieux – une fois n’est pas cou­tume, hein ?! – de fon­cer vers le site de Char­lie et de vous rem­plir les oreilles et les méninges de cette voix que vous n’être pas près d’ou­blier ! Et vous ris­quez de pas­ser un week-end entier col­lés à ces lèvres aus­si vir­tuelles que magiques.

Si vous avez envie de décou­vrir de plus près cette fille poly­va­lente, je vous invite à faire un tour vers ses sites, vous ne le regret­te­rez pas !

Décou­vrez Char­lie et …