Lau­ra­li­tious ou – pour­quoi de si grands yeux ?

Cer­tains l’au­ront sans doute remar­quée, la belle fille aux yeux énormes qui sou­haite la bien­ve­nue aux visi­teurs qui arrivent par la grande porte du site, à savoir en ren­sei­gnant direc­te­ment l’a­dresse du site dans leur navi­ga­teur au lieu de faire confiance à un moteur de recherche qui, en géné­ral, tend à les poin­ter vers un article. Je ne sais pas si vous avez com­pris la logique, mais pour­quoi pas pro­fi­ter de l’oc­ca­sion pour expli­quer ? Avec le thème (le modèle gra­phique qui défi­nit le look du site) choi­si pour le site, on peut pla­cer une ban­nière fixe au-des­sus de la page d’en­trée (« lan­ding page » dans le bara­goui­nage du web­de­si­gn) et un défi­lé de ban­nières au-des­sus de celle qui donne accès à l’ensemble des articles. Le défi­lé com­prend toutes les illus­tra­tions que j’ai pu ras­sem­bler, à tra­vers les années, pour la Bauge, tan­dis que la page d’en­trée affiche le choix du moment, en géné­ral la petite der­nière du groupe. Et actuel­le­ment, c’est cette jeune femme aux yeux énor­mis­simes sur­prise par Lau­ra­li­tious en fla­grant délit mas­tur­ba­toire :

Lauralitious, La belle Liseuse
Lau­ra­li­tious : « Rea­ding hot sto­ries is such a turn on. »

Lau­ra­li­tious, tout comme Erynn Iks, fait par­tie de ces jeunes artistes récem­ment croi­sés pen­dant mes esca­pades ins­ta­gra­mesques. Dans son por­trait elle se pré­sente comme « une fille mal des­si­née d’Al­le­magne »1)« Bad­ly drawn girl from Ger­ma­ny🇩🇪 », dans la pré­sen­ta­tion de Lau­ra­li­tious sur Ins­ta­gram, ce qui m’a aus­si­tôt mis sur le groin un sou­rire au moins aus­si grand que les yeux de ses per­son­nages. Et n’est-ce pas vrai que, à l’é­tu­dier de près, ce sont ces yeux qui magné­tisent les regards, jus­qu’à don­ner aux spec­ta­teurs le ver­tige, mena­çant de les faire tom­ber et dis­pa­raître dans les abîmes de son âme ? C’est au moins l’ef­fet que les por­traits de cette jeune femme ont eu sur moi, et je n’ai eu d’autre choix que de la contac­ter afin de faire pro­fi­ter les visi­teurs du site en leur met­tant sous les yeux une fille plan­tu­reuse à l’o­pu­lente poi­trine, aux lèvres pul­peuses et aux yeux qui risquent d’a­voir le même effet sur eux que ceux du grand méchant loup du conte de fée : « Ma mère-grand, que vous avez de grands yeux ! » Et on connaît la suite …

Quant à la pose que l’ar­tiste a fait prendre à son modèle, les habi­tués de la Bauge ont l’ha­bi­tude de voir les effets de la lec­ture sur les per­sonnes influen­çables qui se laissent volon­tiers séduire par un beau texte bien agen­cé qui leur parle des plai­sirs du cul. Il suf­fit de par­cou­rir le réper­toire des ban­nières pour y tom­ber sur mainte demoi­selle en train de lais­ser glis­ser les doigts dans le maillot afin de tra­duire les plai­sirs de l’i­ma­gi­na­tion dans la réa­li­té de leurs chairs. Et je peux dire que la jeune Lau­ra, avec ses yeux rivés sur le bou­quin qu’elle est en train de dévo­rer tan­dis qu’on ima­gine avec plai­sir ses doigts fré­né­ti­que­ment à l’œuvre entre ses superbes cuisses grandes ouvertes, et bien, elle est sans aucun doute un des meilleurs exemples des effets que la lit­té­ra­ture peut avoir – sur les jeunes et bien sûr les moins jeunes per­sonnes.

Lauralitious ou - pourquoi de si grands yeux ?
Lau­ra­li­tious, Naked on the inter­net

Tra­vailler avec Lau­ra­li­tious a été un énorme plai­sir. Si vous aus­si vou­lez vous lais­ser ten­ter par une beau­té fina­le­ment pas si mal des­si­née que ça et qui, en plus, n’a pas froid aux yeux, je vous conseille de contac­ter l’ar­tiste à tra­vers sa pré­sence sur le réseau Ins­ta­gram où vous ris­que­rez de la trou­ver « À poil sur la Toile », comme elle l’an­nonce si bien sur son minus­cule débar­deur. À vous de voir !

Références   [ + ]

1.« Bad­ly drawn girl from Ger­ma­ny🇩🇪 », dans la pré­sen­ta­tion de Lau­ra­li­tious sur Ins­ta­gram