Les Chattes se refont une beau­té – sur papier

Il y a un peu plus de deux ans, j’ai libé­ré les Chattes. Pri­son­nières de ma plume jusqu’au moment de la publi­ca­tion, elles se sont depuis construit une vie : Nadège, Marie et les joyeuses luronnes que ces magni­fiques créa­tures ont croi­sées sur la route du plai­sir. Et je peux affir­mer qu’elles conti­nuent à faire le bon­heur des lec­teurs et des lec­trices avides d’indécence et de récits ini­tia­tiques.

Dans cette aven­ture lit­té­raire, Jean-Fran­çois Gay­rard, patron des Édi­tions Numé­rik­livres, a été un com­pa­gnon fidèle avec ses conseils avi­sés et ses encou­ra­ge­ments. Les habi­tués de la Bauge le sau­ront, JFG est – et a tou­jours été – un par­ti­san infaillible de l’édition 100 % numé­rique. Et il conti­nue, depuis des débuts modestes il y a cinq ans, à enri­chir son cata­logue, à varier les col­lec­tions et à atti­rer à lui des auteurs qui ont le mérite de savoir séduire votre ser­vi­teur grâce à la qua­li­té de leurs textes. JFG a donc, en ce qui me concerne, démon­tré par l’exemple que numé­rique et excel­lence font très bon ménage, et je suis très content d’avoir confié mes deux fauves aux bons soins de Numé­rik­livres.

Et voi­ci que j’apprends une nou­velle que je ne vais pas me pri­ver de vous annon­cer : À par­tir d’aujourd’hui, les Chattes sont éga­le­ment dis­po­nibles en ver­sion papier. Alors, s’il y a des ama­teurs qui pré­fèrent le papier à l’écran tac­tile, voi­ci que l’occasion se pré­sente d’enrichir votre biblio­thèque et de faire entrer dans votre inti­mi­té des félines tout ce qu’il y a de plus spé­ciales… Mais vous aurez été aver­tis, ces créa­tures-là savent admi­nis­trer leurs coups de griffe avec une cruau­té des plus sen­suelles.

Pour com­man­der, il suf­fit de cli­quer sur l’image.

Bon amu­se­ment !

Les Chattes en version papier