Un look plus moderne pour la Bauge

La Bauge lit­té­raire existe depuis treize ans déjà, et elle a plu­sieurs fois chan­gé de look au cours des années. Une bonne par­tie des chan­ge­ments a sans doute été influen­cés par une meilleure maî­trise des outils infor­ma­tiques de la part de votre ser­vi­teur, mais le sou­ci prin­ci­pal de celui-ci a tou­jours été la bonne lisi­bi­li­té des articles et la per­ti­nence des conte­nus. Des conte­nus cen­sés s’af­fi­cher dans un envi­ron­ne­ment convi­vial où rien ne vien­drait dis­traire l’at­ten­tion – voire le plai­sir – des lecteurs.

Le détail qui a déclen­ché une déci­sion contem­plée depuis un cer­tain temps déjà a été le fait que je n’ai pu ins­tal­ler une mise à niveau du thème Sep­te­ra, thème qui a régi l’ap­pa­rence du site depuis à peu près trois ans. Un autre élé­ment a été four­ni par le déve­lop­pe­ment de Word­Press, le sys­tème sous-jacent d’ad­mi­nis­tra­tion de conte­nus de la Bauge, Word­Press ayant mis à la dis­po­si­tion des admi­nis­tra­teurs le « full site edi­ting », un moyen de don­ner à ceux-ci un peu plus de liber­té face aux déve­lop­peurs de thèmes et de leur per­mettre de prendre les com­mandes de l’as­pect visuel de leurs sites. J’ai donc ins­tal­lé la ver­sion la plus récente de Word­Press et je suis par­ti sur les bases d’un nou­veau thème exploi­tant les nou­velles capa­ci­tés : Brick­sy par Ana­riel Desi­gn.

Avant de jeter un coup d’œil sur les chan­ge­ments, voi­ci d’a­bord ce qui n’a pas chan­gé. C’est, d’un côté, l’af­fi­chage des en-têtes, ces belles liseuses dans des posi­tions plus ou moins indé­centes ras­sem­blées ici pour illus­trer le pro­pos du site, et de l’autre la per­ver­si­té des conte­nus, choi­sis en fonc­tion des goûts lit­té­raires de l’oc­cu­pant du site et de celles et ceux qui viennent y consul­ter les mets à l’ordre du jour. Soyez donc ras­su­rés, l’es­sence même de la Bauge ne change pas, et ne chan­ge­ra sans doute jamais.

Ce qui a bien chan­gé, par contre, c’est l’af­fi­chage des articles et des conte­nus. Sur la page d’ac­cueil vous trou­ve­rez désor­mais – en fonc­tion de votre appa­reil, bien sûr – les articles ran­gés en colonnes – deux pour les grands écrans, une seule pour les petits – avec au menu : le titre et un extrait, le tout accom­pa­gné par l’illus­tra­tion mise en avant comme vous pou­vez le voir dans la cap­ture d’é­cran suivante.

La page d’ac­cueil de la Bauge lit­té­raire telle qu’elle se pré­sente le 28 février 2022

Si vous consul­tez la Bauge sur votre smart­phone, il n’y aura qu’une seule colonne afin de conser­ver une bonne lisi­bi­li­té. Les articles eux-même se pré­sentent de façon plus aérée, libé­rés de tout élé­ment super­flu afin de per­mettre aux inter­nautes de se concen­trer sur les conte­nus amou­reu­se­ment mis à votre dis­po­si­tion par votre humble ser­vi­teur. Légère dif­fé­rence par rap­port à la ver­sion pré­cé­dente : les méta-infor­ma­tions rela­tives à l’ar­ticle – nom de l’au­teur, date de publi­ca­tion, caté­go­ries et éti­quettes – se pré­sentent toutes en début d’ar­ticles pour rendre plus consis­tante la navigation.

Les pages ras­sem­blant les articles d’une même caté­go­rie ou les résul­tats de recherche se pré­sentent de la même façon que l’ac­cueil, le San­glier n’ayant pas trou­vé de rai­son valide pour diver­ger du modèle une fois retenu.

Vous aurez remar­qué que j’ai rete­nu le menu qui s’af­fiche en haut à gauche de l’é­cran et qui per­met de navi­guer sur le site et d’ex­plo­rer notam­ment – sous l’é­ti­quette « Rubriques » – les pages d’au­teur et les pages ras­sem­blant les dif­fé­rentes Lec­tures esti­vales à tra­vers les années. Un petit chan­ge­ment : le champ de texte vous per­met­tant d’ef­fec­tuer une recherche sur l’en­semble du site s’af­fiche désor­mais de façon permanente :

Le menu de la Bauge lit­té­raire – rien de nou­veau sauf le champ de recherche qui s’af­fiche en permanence

Des chan­ge­ments plus impor­tants ont eu lieu dans une zone que vous ne visi­te­rez sans doute que peu sou­vent, à savoir le pied de page, où se trouvent désormais :

  • une très brève pré­sen­ta­tion du site
  • un aper­çu de mes textes lit­té­raires avec des liens vers Amazon
  • un rac­cour­ci pour vous rendre sur la page d’in­dex où j’ai ras­sem­blé des liens vers toutes les autrices et tous les auteurs pré­sents dans la Bauge
Les élé­ments du pied de page de la Bauge littéraire

J’es­père que c’est sur­tout ce der­nier élé­ment qui faci­li­te­ra aux curieux de plon­ger le nez dans les richesses patiem­ment ras­sem­blées sur le site. Je vous assure qu’il y a de belles décou­vertes à faire par­mi des cen­taines d’au­trices et d’auteurs.

Avec tout ça, j’es­père évi­dem­ment que le site aura gar­dé son attrait prin­ci­pal, celui de four­nir aux inter­nautes des pistes pour explo­rer l’in­dé­cence, la per­ver­si­té et de façon géné­rale toute la matière à cul qui n’at­tend que vous pour vous plon­ger dans l’ex­trême richesse d’un domaine où vous trou­ve­rez l’es­sence même de ce qui nous rend humain.


Josep Giró, La nouvelle Marianne