Col­lec­tif, 10… Petites suites 2806

Cet été, le séjour d’un cer­tain per­son­nage dans une cer­taine suite a eu bien des … suites. Per­son­nelles, poli­tiques, média­tiques, pénales, éco­no­miques, et j’en passe. Et, sous peu, il aura eu des suites lit­té­raires. Un groupe d’amis, ras­sem­blés sous les hou­lettes de Vincent Ber­nard et de leur édi­teur Paul Leroy-Beau­lieu, s’est glis­sé dans une suite de Suites ima­gi­naires pour y confron­ter les fan­tasmes, les peurs, les obses­sions et une sorte de véri­té éphé­mère, à peine entra­per­çue par des yeux abî­més par les hal­lu­ci­na­tions qu’ils tracent à tra­vers la lumi­no­si­té de leurs écrans.

Les portes s’ouvrent faci­le­ment devant ceux qui ferment les yeux pour voir mieux. C’est ain­si que le poète Grec a pu rela­ter ce qui s’est pas­sé der­rière les enceintes de Troie, qu’il a pu rap­por­ter les dis­cus­sions des capi­taines ras­sem­blés dans la tente de Méné­las, et qu’il a réus­si à se glis­ser jusque dans la chambre d’Hector. Et c’est de la même façon que les portes de la désor­mais célèbre Suite 2806 se sont ouvertes, et pas moins que dix fois. À vous de suivre les dix amis – si vous en avez le cou­rage.

Le tea­ser, c’est sur le blog de la bas­tion lit­té­raire de l’Est aka Vincent Ber­nard.

Collectif, 10 ... Petites suites 2806Col­lec­tif
Dix … petites Suites 2806
Édi­tions Edi­cool