Vive la varié­té : nou­vel en-tête pour la Bauge

 

Quand vous visi­tez la Bauge lit­té­raire, vous ne pou­vez pas­ser à côté du spec­tacle dont le San­glier vous fait si gen­ti­ment pro­fi­ter, celui de la beau­té allon­gée qui, absor­bée par sa lec­ture, se pré­sente dans une belle nudi­té insou­cieuse pour accueillir le lec­teur friand d’é­ro­tisme lit­té­raire. C’est au talent de la char­mante Auré­lie Gua­ri­no qu’on doit cette beau­té toute en nuance, beau­té que je ne me lasse pas de contem­pler depuis main­te­nant très exac­te­ment deux ans.

Il ne faut pour­tant pas oublier que la varié­té aus­si a son charme, et qu’un sujet don­né gagne en pro­fon­deur quand on l’a­borde sous des angles divers. Par­tant de cette réflexion, je me suis mis à la recherche d’un talent capable de mul­ti­plier le plai­sir de mes fidèles habi­tués en leur pré­sen­tant une varia­tion sur le sujet de la belle liseuse. Je l’ai trou­vé sur le site Fiverr, site qui a tout récem­ment acquis une cer­taine renom­mée grâce au pro­cès qu’A­ma­zon intente à ceux qui offrent, par le biais de ce site, de rédi­ger des com­men­taires payants. Quoi qu’il en soit de cette affaire-là, le site per­met aus­si d’en­trer en contact avec des per­sonnes bour­rées de talent qui y offrent leurs ser­vices. Mar Bal­les­te­ros Rodri­guez est une de ces per­sonnes-là, et c’est elle qui m’a convain­cu grâce à la qua­li­té des échan­tillons de son tra­vail qu’elle y expose. Je lui ai donc confi­né la tâche de me des­si­ner une varia­tion de la Belle allon­gée, et vous pou­vez juger par vous-même du résul­tat qui s’af­fiche dans l’en-tête. Mais comme je n’ai pas vou­lu me sépa­rer de celle qui a ouvert la danse, les deux grâces s’af­fi­che­ront désor­mais tour à tour, au gré de l’al­go­rithme que les créa­teurs de mon thème (Twen­ty Thir­teen de Word­Press) ont concocté.

À lire :
Lectures estivales 2015 - le bilan

Mar Ballesteros Rodri­guez : Nu allongé avec Kindle - En-tête de la Bauge littéraire