Gus­tave Bou­lan­ger : Tem­pus fugit

Gustave Boulanger, Femme nue sur un lit retenant un homme par sa cape, dessin à encre noire sur papier quadrillé

Et oui, mes amis, le temps ne s’ar­rête jamais, et si quel­qu’un devrait conce­voir la fort mau­vaise idée de le rete­nir, il sor­ti­rait bre­douille d’une telle épreuve…

Un bon petit conseil donc, regar­dez le temps pas­ser dans la bonne humeur et sur­tout, en atten­dant, amusez-vous !

Gustave Boulanger, Scène d'orgie, dessin à encre noire sur papier quadrillé (1865)

Bonne Année 2012 à tous mes lec­teurs et à toutes mes lectrices !

PS : Les des­sins sont de Gus­tave Bou­lan­ger, peintre orien­ta­liste et de salon. Qui montre infi­ni­ment plus de talents et de bonne humeur dans ses dessins …

One Comment

Comments are closed.