Iris – Vénus nouvelle

Le San­glier invite depuis long­temps les beau­tés les plus ravis­santes à orner de leurs charmes la Bauge lit­té­raire. Après avoir pui­sé, au départ, dans l’oeuvre des peintres et des des­si­na­teurs, j’ai déci­dé de don­ner une note plus per­son­nelle à cet élé­ment pri­mor­dial de mon site en deman­dant à Auré­lie Gua­ri­no de me des­si­ner une Belle Liseuse, un sujet qui résume à la per­fec­tion les efforts du San­glier pour mettre en valeur la lit­té­ra­ture éro­tique et la beau­té fémi­nine. Pen­dant deux ans, cette pre­mière beau­té est res­tée seule à se pro­duire au-des­sus des colonnes qui se rem­plis­saient au fur et à mesure de mes lec­tures. Puis est sur­ve­nue la décou­verte du site Fiverr et de la foule d’illus­tra­teurs qui y pro­posent leurs ser­vices. Et l’i­dée m’est venue d’in­tro­duire un peu de varié­té dans le décor de la Bauge. C’est ain­si que le nombre de modèles ravis­santes s’a­don­nant à une de leurs acti­vi­tés pré­fé­rées dans le plus simple appa­reil ne cesse, depuis quelques mois, de croître et que la Bauge s’est suc­ces­si­ve­ment enri­chie des inter­pré­ta­tions de Mar Bal­les­te­ros Rodri­guez , de Gas­par Saba­tier et de Nhi To Phung.

Et voi­ci que je viens de rece­voir, de la part d’É­loïse et de Tho­mas Raven, couple d’ar­tistes mieux connu sous le pseu­do­nyme E.T. Raven, une illus­tra­tion des plus superbes dont le concen­tré de sen­sua­li­té m’a tout sim­ple­ment cou­pé le souffle. C’est Iris elle-même, la pro­ta­go­niste aus­si belle que trou­blante de l’ex­cel­lente BD Ama­bi­lia qui désor­mais fera briller de ses charmes le repaire du San­glier. Qui n’en revient pas d’a­voir l’hon­neur d’ac­cueillir chez lui un tel personnage.

E.T. Raven, Iris en train de lire. En-tete pour la Bauge littéraire

Absor­bée par sa lec­ture, Iris, créa­ture de noir et de blanc, fière d’ex­po­ser ses nuances de rouge, semble défier la gra­vi­té en flot­tant dans un océan d’encre, nais­sant du noir de ce liquide créa­teur comme Vénus est née de l’écume.

J’ai rare­ment vu un tel concen­tré de séduc­tion créée avec une telle éco­no­mie des moyens. Iris, tiraillée entre le noir et le blanc, créa­ture du contraste, est comme l’in­car­na­tion du savoir-faire d’E.T. Raven, la meilleure illus­tra­tion d’un art mini­ma­liste qui étale son extré­misme avec un brio dif­fi­cile à rivaliser.

Si main­te­nant, affa­més de beau­té, vous vou­lez vous plon­ger dans les aven­tures d’I­ris, il ne vous reste plus qu’à faire un tour sur le site qui lui est dédié : Raven – Publi­ca­tions érotiques.

Gale­rie des en-têtes de la Bauge

Aurélie Guarino : Nu couché - l'en-tête officiel de la Bauge littéraire
Auré­lie Gua­ri­no, Nu cou­ché – en-tête offi­ciel de la Bauge littéraire
Mar Ballesteros Rodri­guez : Nu allongé avec Kindle - En-tête de la Bauge littéraire
Mar Bal­les­te­ros Rodri­guez, Nu allon­gé avec Kindle – en-tête de la Bauge littéraire
Gaspar Sabatier, Femme black - en-tête Bauge
Gas­par Saba­tier, Femme black – en-tête de la Bauge littéraire
E.T. Raven, Iris en train de lire. En-tete pour la Bauge littéraire
E.T. Raven, Iris en train de lire – en-tete pour la Bauge littéraire