Anne Dézille, Les cares­ses

Voici donc le troisième épisode du feuilleton d'Anne Dezille, Margaret et ses filles, dont le titre s'annonce aussi doux que prometteur : Les caresses.

Je me suis promis, le premier épisode à peine terminé, de faire l'acquisition, au fur et à mesure des parutions, des douze épisodes annoncés de cette saga passionnante où quatre femmes racontent leurs déboires sentimentales qui, s'ils ne rentrent pas précisément dans les normes, feront les délices des lecteurs et - peut-être plus encore ? - des lectrices. Entre Margaret, la cougar de 55 ans, et Faustine, la benjamine avec ses dix-sept printemps, se déploie toute une faune féminine où frigidité rime avec défloraison, et où l'amour désespéré de l'une correspond aux désirs ardents de l'autre de cocufier son copain de façon aussi systématique que répétée.

Je n'ai pas l'intention de me fendre d'un article chaque fois que l'éditeur sort un nouvel épisode, mais je ne vais pas me priver non plus du plaisir de parler des temps forts de ce feuilleton qui est déjà près, mine de rien, d'entamer le deuxième tiers du nombre de volumes prévu. Après le deuxième épisode, dont le mérite principal a été de camper plus solidement les personnages, de les rendre plus humains1, le troisième aborde, pour le plus grand plaisir du Sanglier, les péripéties érotiques, imaginaires et autres, du quatuor féminin. Tandis que Faustine se voit déjà, avec toute la verve de son imagination d'adolescente, comblée entre les bras de son professeur de piano, et que Vanessa fait une rencontre dont le potentiel érotique risque de la faire sortir du droit chemin de la frigidité et du devoir, Jane et Margaret réussissent des tours de force culinaires.

Anne Dezille maîtrise l'art de tenir le lecteur en haleine, et elle le manipule habilement grâce au jeu des perspectives, en donnant la parole, à tour de rôle, à chacune de ses protagonistes, dévoilant juste assez des intrigues qui se croisent et s'embrouillent pour faire deviner les bas-fonds où manœuvre un équipage qu'on imagine constamment près de foncer dans un iceberg ou une île de la côte italienne. Et je vous assure que, avec Anne Dezille et sa joyeuse bande, on n'est jamais à l'abri, même au bout de la quatrième livraison, d'une surprise ou d'un tour inattendu des événements. Affaire(s) à suivre !

Anne Dezille, Les CaressesAnne Dezille
Les caresses
Les Érotiques by Léa
ISBN : 978-2-919071-40-1

 _______________

  1. ou, pour le dire avec les mots de ma consœur ChocolatCannelle : "les personnages semblent moins lisses, plus complexes qu’au premier abord". []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *