Le San­glier lit­té­rai­re prend une pau­se – esti­va­le

Oui, de temps en temps votre serviteur se permet une petite escapade. Cette année-ci je vais retrouver, en bon sanglier, mes Ardennes, une région où je serai en très bonne compagnie cétartiodactyle. Je vais sans aucun doute payer une visite à Woinic, statue haute de presque dix mètres érigée en mon honneur par ces braves Français du Conseil général des Ardennes, avant de me procurer ma dose de frisson en hantant les lieux rendus éternels par le souvenir des méfaits de Guillaume de la Marck, le mal-famé Sanglier des Ardennes, assassin du Prince-Évêque de Liège et Mambour de cette même principauté.

Le Sanglier, l'animal fétiche des ArdennesMais soyez rassurés, chers amis, mes intentions sont moins sanguinaires. Je me contenterai d'assiéger la cave du Sieur Jean, patron du Serpolet, de dévaliser ses provisions en bière trappiste et de parcourir la région à la recherche d'autres estaminets pour y boire à l'honneur de l'art de vivre de nos voisins de l'autre côté de la barrière de Quiévrain. Et il va de soi que j'emporterai ma liseuse avec moi pour me plonger, toujours à la terrasse de l'ami Jean, dans mes Lectures estivales que je suis loin d'avoir terminées.

En attendant le retour du Sanglier et la reprise de ses publications, je vous conseille d'aller voir du côté des éditeurs numériques, dont les catalogues sont bourrés de belles découvertes. Et comme je suis de très bonne humeur, vu mon départ imminent, je vous indique même deux titres des plus prometteurs :

  • La Meneuse, "le début d’un long conte noir, l’enfance d’une vie", tome 1 de la Saga de Mô par Michel Torres
  • Les trois titres de la série érotico-pornographique Bio Super Élite d'Annie May, gratuits jusqu'au 31 juillet dans le cadre d'une offre promotionnelle estivale sur Smashwords

Mais ceci ne vous dispensera pas, bien entendu, de fureter dans les catalogues des autres pure player comme Numériklivres, Walrus, House made of Dawn et toutes les autres !

2 réflexions au sujet de « Le San­glier lit­té­rai­re prend une pau­se – esti­va­le »

  1. Bon­nes vacan­ces, cher san­glier.
    Grâ­ce à vous, je décou­vre le mot « cétar­tio­dac­ty­le ». J’ai dû recou­rir à goo­gle pour avoir le sens exact, car il n’est pas dans le Larous­se.

    Bon­nes lec­tu­res et bons esta­mi­nets.

    A votre san­té !

    Tipram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *