Le San­glier lit­té­rai­re prend une pau­se – esti­va­le

Oui, de temps en temps votre ser­vi­teur se per­met une peti­te esca­pa­de. Cet­te année-ci je vais retrou­ver, en bon san­glier, mes Arden­nes, une région où je serai en très bon­ne com­pa­gnie cétar­tio­dac­ty­le. Je vais sans aucun dou­te payer une visi­te à Woi­nic, sta­tue hau­te de pres­que dix mètres éri­gée en mon hon­neur par ces bra­ves Fran­çais du Conseil géné­ral des Arden­nes, avant de me pro­cu­rer ma dose de fris­son en han­tant les lieux ren­dus éter­nels par le sou­ve­nir des méfaits de Guillau­me de la Mar­ck, le mal-famé San­glier des Arden­nes, assas­sin du Prin­ce-Évê­que de Liè­ge et Mam­bour de cet­te même prin­ci­pau­té.

Le Sanglier, l'animal fétiche des ArdennesMais soyez ras­su­rés, chers amis, mes inten­tions sont moins san­gui­nai­res. Je me conten­te­rai d’assiéger la cave du Sieur Jean, patron du Ser­po­let, de déva­li­ser ses pro­vi­sions en biè­re trap­pis­te et de par­cou­rir la région à la recher­che d’autres esta­mi­nets pour y boi­re à l’honneur de l’art de vivre de nos voi­sins de l’autre côté de la bar­riè­re de Quié­vrain. Et il va de soi que j’emporterai ma liseu­se avec moi pour me plon­ger, tou­jours à la ter­ras­se de l’ami Jean, dans mes Lec­tu­res esti­va­les que je suis loin d’avoir ter­mi­nées.

En atten­dant le retour du San­glier et la repri­se de ses publi­ca­tions, je vous conseille d’aller voir du côté des édi­teurs numé­ri­ques, dont les cata­lo­gues sont bour­rés de bel­les décou­ver­tes. Et com­me je suis de très bon­ne humeur, vu mon départ immi­nent, je vous indi­que même deux titres des plus pro­met­teurs :

  • La Meneu­se, « le début d’un long conte noir, l’enfance d’une vie », tome 1 de la Saga de Mô par Michel Tor­res
  • Les trois titres de la série éro­ti­co-por­no­gra­phi­que Bio Super Éli­te d’Annie May, gra­tuits jusqu’au 31 juillet dans le cadre d’une offre pro­mo­tion­nel­le esti­va­le sur Sma­sh­words

Mais ceci ne vous dis­pen­se­ra pas, bien enten­du, de fure­ter dans les cata­lo­gues des autres pure player com­me Numé­rik­li­vres, Wal­rus, Hou­se made of Dawn et tou­tes les autres !

2 thoughts on “Le San­glier lit­té­rai­re prend une pau­se – esti­va­le

Add yours

  1. Bon­nes vacan­ces, cher san­glier.
    Grâ­ce à vous, je décou­vre le mot « cétar­tio­dac­ty­le ». J’ai dû recou­rir à goo­gle pour avoir le sens exact, car il n’est pas dans le Larous­se.

    Bon­nes lec­tu­res et bons esta­mi­nets.

    A votre san­té !

    Tipram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑

La Bauge littéraire utilise des cookies. Cliquez ici pour en apprendre davantage