Joe Peck – l’artiste qui ose !

Cette fois-ci, je dois un très grand mer­ci à mes amis de chez la Musar­dine ! Pour une fois, pour­tant, ce n’est pas à cause de leur excellent tra­vail lit­té­raire, mais plu­tôt à cause des exploits de leur com­mu­ni­ty mana­ger qui n’arrête pas d’écumer la toile pour y débus­quer des des­si­na­teurs et des illus­tra­trices au coup de pin­ceau épi­cé. Il suf­fit de suivre leur filière BD adultes sur Twit­ter pour pro­fi­ter des décou­vertes de ce cher Nico­las, des décou­vertes dont cer­taines sont très for­te­ment recom­man­dées pour se rin­cer les yeux 🙂

Une grande par­tie de ces artistes réside sur Devian­tArt, une com­mu­nau­té artis­tique lan­cée en août 2000 des­ti­née à accueillir des œuvres gra­phiques ou lit­té­raires. Un conseil aux ama­teurs de conte­nu « adulte » : Il faut s’inscrire afin de déver­rouiller le filtre des­ti­né à pro­té­ger nos chères têtes blondes pour plei­ne­ment pro­fi­ter des har­diesses de cer­tains !

Un de ces artistes pro­po­sés par notre héros gazouilleur s’appelle Joe Peck. Comme j’ai beau­coup aimé l’échantillon visible sur la Time­line de BD adultes, je me suis bran­ché sur Devian­tArt pour plei­ne­ment décou­vrir l’univers de ce des­si­na­teur amé­ri­cain. Et j’y ai trou­vé des mer­veilles ! Au point de lui envoyer une « note » (le voca­bu­laire de nos amis de chez Deviant étant par­fois un peu par­ti­cu­lier) pour lui deman­der s’il accep­tait des com­mis­sions. Joe n’a pas tar­dé à réagir, et nous nous sommes enga­gés dans une petite dis­cus­sion où j’ai appris qu’il tra­vaillait en free­lance depuis un petit moment et qu’il était  tout à fait dis­po­nible. Vous connais­sez tous la contrainte que j’impose à tous mes col­la­bo­ra­teurs (rap­pel aux non-ini­tiés : la belle liseuse nue), et la Bauge arbore fiè­re­ment, depuis ce matin, l’œuvre que Joe Peck a su tirer de ce sujet : Bliss­ful in pink.

La Bauge littéraire : capture d'écran avec en-tête de Joe Peck, Blissful in pink
La Bauge lit­té­raire : cap­ture d’écran avec en-tête de Joe Peck, Bliss­ful in pink

Vous savez tous que le San­glier ne recule devant aucune audace quand il s’agit de défendre la lit­té­ra­ture d’inspiration éro­tique voire por­no­gra­phique – dans la mesure où cette dis­tinc­tion trouve encore une jus­ti­fi­ca­tion. La col­la­bo­ra­tion avec Joe Peck m’a fait réa­li­ser qu’il était temps de pous­ser cette audace plus loin, en la fai­sant entrer dans les illus­tra­tions. C’est pour cela que la belle que vous ver­rez désor­mais se vau­trer dans la Bauge (au gré des algo­rithmes pré­si­dant aux char­ge­ments aléa­toires) est en train de don­ner libre cours aux dési­rs que la lec­ture a pu éveiller, en por­tant ses doigts aux portes du para­dis (expres­sion chi­pée à Petite Bohème, autre col­la­bo­ra­trice du San­glier qui sait expri­mer les effets du désir avec un coup de pin­ceau incom­pa­rable) pour déli­cieu­se­ment s’envoyer en l’air, au plus grand plai­sir de mes chers lec­teurs.

Si vous avez un site qui pro­fi­te­rait de quelques illus­tra­tions, je ne peux que vous recom­man­der cet artiste amé­ri­cain qui dis­pose d’un por­te­feuille impres­sion­nant et qui met son pin­ceau au ser­vice de ses clients avec une pas­sion pal­pable à tra­vers les échanges. Pour vous faire une meilleure idée de son tra­vail, vous le trou­ve­rez sur behance.net, sur Lin­ked In et bien enten­du sur Devian­tArt.