Pierre Bon­nard, magi­cien* de la cou­leur : Un Pari­sien (ou presque) à Wuppertal

Hier, j’ai par­lé des expo­si­tions qui cherchent à explo­rer l’u­ni­vers de Cour­bet, des Impres­sion­nistes et de l’A­ca­dé­misme, mais n’al­lez pas croire que c’é­tait exhaus­tif en fait d’ex­po­si­tions ! Hier, en sor­tant du tram, une affiche m’a rap­pe­lé que le Musée von-der-Heydt, de Wup­per­tal, héberge, depuis le 14 sep­tembre déjà et juste au 30 jan­vier 2011 encore) une expo­si­tion consa­crée à Pierre Bon­nard, maître colo­riste et un des pro­ta­go­nistes du mou­ve­ment Nabi aux côtés de peintres comme Édouard Vuillard, Mau­rice Denis et Félix Val­lot­ton. Encore une excur­sion en perspective :-)

Avec tout ça, force est de consta­ter que la pein­ture fran­çaise occupe une place d’hon­neur dans les musées de ce côté-ci du Rhin. Une place bien méri­tée aussi !

Pierre Bonnard, Magicien de la couleur. Catalogue de l'expositionPS – Comme Pierre Bon­nard est mort en 1947, ses tableaux ne sont pas encore dans le domaine public. Si je ne peux donc pas les mettre dans cet article, il y a une liste très exhaus­tive sur le site Art­liste.

* Est-ce qu’il y a comme une ten­dance de rap­pro­cher les peintres – ou peut-être même les artistes en géné­ral – du sur­na­tu­rel ? Quel besoin s’ex­prime dans cette inven­tion de magi­ciens, enchan­teurs et com­pa­gnie ? Et qu’en pensent les artistes eux-même, prin­ci­paux concer­nés de la chose ?