Octobre doré

L'aster de Virginie aka la vendangeuse
L’as­ter de Vir­gi­nie aka la ven­dan­geuse

De nos jours, on entend sou­vent par­ler d’é­té indien pour dési­gner ces jours du début de l’au­tomne où l’é­té semble hési­ter une der­nière fois avant de s’en aller pour de bon. Le matin, on devine un ciel imma­cu­lé der­rière des couches de brumes. Il fait fris­quet, mais, vers sept heures, le soleil se lève et com­mence à illu­mi­ner, de ses rayons déjà assez obliques, les prés mouillés et les arbres dont le feuillage com­mence dou­ce­ment à se teindre de rouge et de jaune. En Alle­magne, on désigne cette période de l’an­née comme l’octobre doré. Et cela se passe effec­ti­ve­ment très sou­vent en octobre, à la sai­son des ven­danges. J’ai tou­jours trou­vé cette expres­sion plus pit­to­resque et de toute façon plus autoch­tone que celle d’été indien.

Le sorbier
Le sor­bier

Quoi qu’il en soit, depuis le beau spec­tacle d’hier (cf. l’ar­ticle pré­cé­dent), je me suis pro­me­né dans le jar­din de mes parents, et j’ai pris quelques pho­tos, dont je vous pré­sente des échan­tillons.

Si l’oc­ca­sion se pré­sente, par­tez, allez vous pro­me­ner, asseyez-vous dans votre jar­din ou sur une ter­rasse, faites selon la façon qui vous convient le mieux, mais – pro­fi­tez de la sai­son ! Après, il fau­dra attendre jus­qu’en avril …