Juste une vigne sau­vage

impression d'automne : la vigne sauvage

Je viens de des­cendre du tram que je prends quo­ti­dien­ne­ment pour ren­trer du tra­vail. Le ciel, cou­vert encore ce matin, s’est peu à peu déga­gé pen­dant l’a­près-midi, et depuis quelques heures, on jouit d’une mer­veilleuse météo d’au­tomne. J’ai presque été ebloui par les reflets des rayons de soleil sur les feuilles de la vigne sau­vage qui com­mencent à prendre des cou­leurs.

Encore heu­reux que j’ai eu mon por­table sur moi 🙂