Cou­cher de soleil à Mont­ma­jour. Un nou­veau van Gogh ?

Le Musée van Gogh d’Am­ster­dam annonce une décou­verte qui fera jaser non seule­ment les his­to­riens de l’art, mais sans aucun doute le grand public aus­si, compte tenu de la renom­mée mon­diale de l’ar­tiste en ques­tion. Il s’a­git tout sim­ple­ment d’une toile peinte par van Gogh, près d’Arles, en 1888, l’an­née qui a vu la nais­sance de quelques-uns des plus célèbres tableaux du peintre néer­lan­dais, comme par exemple les « Tour­ne­sols ». Le tableau a reçu le titre : « Cou­cher du soleil à Mont­ma­jour », lieu-dit proche de la rési­dence où séjour­nait van Gogh dans le sud de la France, et où se trouvent les ruines de l’ab­baye qu’on recon­naît dans la par­tie gauche du tableau.

Élé­ment quelque peu piquant dans cette his­toire : Le tableau aurait déjà été sou­mis aux experts en 1991 qui, à l’é­poque, lui avaient pour­tant refu­sé l’en­trée dans le pan­théon. La rééva­lua­tion aurait été ren­due pos­sible par le pro­grès tech­nique et la pos­si­bi­li­té d’ef­fec­tuer des ana­lyses plus per­for­mantes. Suite aux résul­tats ain­si obte­nus, les deux experts Louis van Til­borgh et Teio Mee­den­dorp auraient pro­non­cé le ver­dict qui aujourd’­hui fait sen­sa­tion [1]source : Sued­deutsche Zei­tung.

Vincent van Gogh, Coucher de soleil à Montmajour
Vincent van Gogh, Cou­cher de soleil à Montmajour

Le com­mu­ni­qué du musée indique que tout concourt à éta­blir la pater­ni­té de van Gogh. Des pas­sages se rap­por­tant direc­te­ment au tableau en ques­tion auraient été trou­vés dans deux de ses lettres [2] »…two let­ters from the artist from the sum­mer of 1888 that lite­ral­ly refer to the pain­ting… », et les ana­lyses du  style, de la tech­nique, des cou­leurs et des pig­ments uti­li­sés seraient arri­vées au même résul­tat : Il faut rajou­ter une entrée, et non des moindres, au cata­logue de l’ar­tiste, une des icônes de la pein­ture moderne :

Sty­lis­ti­cal­ly and tech­ni­cal­ly spea­king, there are a plen­ty of paral­lels with other pain­tings by Van Gogh from the sum­mer of 1888.

L’in­té­gra­li­té du report sera publié en octobre, dans le Bur­ling­ton Maga­zine. Après toutes les « décou­vertes » bidon des mois pas­sés, est-ce que celle-ci sera enfin la bonne ?

À lire :
Pachu M. Torres - l'érotisme conquérant

Réfé­rences

Réfé­rences
1source : Sued­deutsche Zeitung
2« …two let­ters from the artist from the sum­mer of 1888 that lite­ral­ly refer to the painting… »

Comments are closed.