Les Ardennes – impres­sions de vacances

Obsé­dé de lit­té­ra­ture, le San­glier ? Ben, sans doute, mais cela lui arrive quand même de par­ler d’autre chose, sur­tout quand l’en­vie le prend de par­ta­ger quelques impres­sions de voyage. Et voi­ci que, à peine reve­nu d’une mer­veilleuse semaine pas­sée dans les Ardennes, à deux pas de la fron­tière fran­çaise, il vous laisse par­ta­ger une par­tie de ses impres­sions.

Cer­tains de mes lec­teurs connaissent sans doute l’ar­ticle où j’ai racon­té un autre séjour dans la région, il y a cinq ans (déjà). Pour les autres, vous n’au­rez qu’à suivre le lien, et si jamais les pho­tos vous sédui­saient, vous sau­rez où pas­ser vos pro­chaines vacances. Et si vous me lais­sez un mot avant de par­tir, on pour­ra peut-être se retrou­ver autour d’une bonne table char­gée de bière et de ces bonnes choses dont les Belges n’ont peut-être pas le secret, mais qu’ils excellent à mettre en valeur.

L’in­con­tour­nable San­glier des Ardennes

Woinic - l'emblème des Ardennes, le plus grand Sanglier du monde.

La bête géante qui ouvre le par­cours répond au doux nom de Woi­nic et se trouve sur une aire d’au­to­route, l’Aire des Ardennes, entre Char­le­ville-Mèzières et Réthel. La sta­tue a été créée par Éric Sle­ziak, sculp­teur et métal­lur­giste arden­nais, qui a consa­cré presque onze ans de sa vie à sa réa­li­sa­tion. Je vous assure que, quand on se place devant, on réa­lise que l’Ar­denne, c’est fran­che­ment la région la plus cool de l’Hexa­gone 🙂

Les des­centes

Les kayaks de la Semois près d'Alle.

Saviez-vous que les Belges, dès qu’ils découvrent une rivière d’un peu d’im­por­tance, se lancent des­sus pour faire des des­centes ? Et ils ont rai­son ! C’est d’ailleurs un plai­sir que votre ser­vi­teur adore par­ta­ger, et je ne compte plus le nombre de fois que je me suis pro­me­né sur les eaux de la Semois. Tou­jours est-il que, cette année-ci, l’é­té a été tel­le­ment sec que le niveau d’eau était au plus bas. Si la navi­ga­tion était encore théo­ri­que­ment pos­sible (et on a vu quelques cou­ra­geux se lan­cer), on aurait dû se taper une bonne par­tie du par­cours à pied, ce qui nous a fina­le­ment ame­nés à renon­cer. Mais cela n’empêche pas les kayaks de par­se­mer le rivage de très jolies taches de cou­leur.

Les cho­co­lats

La Belgique - pays de la praline

Une autre spé­cia­li­té de nos voi­sins d’entre Sambre et Meuse est sans doute beau­coup plus célèbre, à savoir l’art du cho­co­lat. Les pra­lines belges jouis­sant d’une renom­mée mon­diale, on ne peut tout sim­ple­ment pas pas­ser à côté. Inutile de vous dire que le San­glier a vite cédé à la ten­ta­tion.

Le ser­vice très par­ti­cu­lier à la clien­tèle

Et pour finir, je tiens quand même à vous four­nir la preuve que le Belge sait repous­ser tou­jours plus loin les limites afin de satis­faire le sens du pro­fit. À moins que ce ne soit plu­tôt une démarche pour assu­rer à la clien­tèle le meilleur ser­vice pos­sible 😉 Si vous comp­tez pro­fi­ter des ser­vices de cette bou­che­rie assez par­ti­cu­lière, elle se trouve à La Roche en Ardenne, petite ville char­mante qui vaut très cer­tai­ne­ment le détour…

Étalage de boucher - des pipes gratuites à l'achat d'un jambon[click­ToT­weet tweet=« En #Bel­gique, les bou­che­ries vous pro­posent des gâte­ries :-) » quote=« En #Bel­gique, les bou­che­ries vous pro­posent des gâte­ries :-) »]